top of page
  • Marie-Claude Lafond, Sexologue et psychothérapeute

Comment préserver son couple quand on devient parent?


Voici une question qu’on me pose fréquemment lorsque je reçois de nouveaux parents en consultation. Quand on devient parent pour la première fois, on peut se sentir un peu déstabilisé quant à notre nouvelle réalité. Entre les soins qu’on doit donner à notre bébé, le manque de temps pour soi et la fatigue, passer du temps ensemble est souvent le dernier de nos soucis. Vous savez quoi? C’est tout à fait normal.

La venue d’un enfant perturbe l’équilibre déjà établi dans notre couple. On passe de deux à trois (ou quatre), c’est une adaptation en soi. Notre routine doit être redéfinie en fonction des besoins de notre bébé. Comme on dit, c’est lui le boss maintenant! On peut se sentir dépassé par les responsabilités qu’impliquent un bébé. Il est donc important de s’accorder du temps pour s’approprier la nouvelle routine, apprendre à connaître notre enfant et surtout apprendre à se connaître en tant que mère ou père. Quand on commence un nouvel emploi, on doit s’adapter à notre nouvel environnement, une nouvelle routine, de nouveaux collègues, de nouvelles façons de faire. C’est la même chose quand on devient parent.

Bon, une fois que nous sommes confortables dans notre nouvelle réalité, comment préserve-t-on son couple? Il est important de s’accorder des moments ensemble, à deux. Si vous êtes chanceux et que votre entourage se propose pour garder votre enfant, vous pouvez profiter de ce petit répit pour passer du temps de qualité ensemble. Par exemple, vous pourriez aller au restaurant, au cinéma, prendre une marche; faire une activité que vous aimez ensemble. Par contre, vous n’êtes pas obligé de faire appel à un\une gardien\gardienne pour passer du temps ensemble. Vous pouvez profiter des siestes de votre enfant ou après l’avoir mis au lit pour la nuit pour prendre du temps ensemble, à la maison. Regarder un film ensemble, une émission de télé que vous aimez, préparer un repas ensemble que vous dégusterez après que votre enfant soit couché, prendre un verre\café, jouer à un jeu de société que vous aimez; ce sont toutes des activités que vous pouvez faire à la maison et qui vous permettront de passer du temps de qualité ensemble. L’important ici, c’est d’échanger, de rire ensemble, d’avoir du plaisir.

Et la sexualité dans tout ça

Il est certain que la fatigue et l’adaptation à votre nouvelle réalité peuvent entrer en conflit avec la sexualité. Il faut donc s’accorder du temps, ici aussi, pour réapprendre à s’approprier son corps après la grossesse et l’accouchement et son nouveau rôle de parent. Se mettre de la pression ne fera qu’accentuer le problème. En passant du temps de qualité ensemble, vous pourrez vous reconnecter avec votre partenaire. Il est primordial d’avoir des moments d’intimité non sexuelle dans un couple pour être capable d’avoir des moments d’intimité sexuelle ensemble. Échanger, rire, avoir du plaisir ensemble; ce sont les bases de l’intimité dans un couple. En ayant de bonnes bases, vous pourrez construire une intimité plus profonde avec votre partenaire, une intimité affective et sexuelle.

L’amour que vous vous portez est la fondation de votre relation. Quand on devient parent, on se sent souvent submergé par nos responsabilités, mais cet amour, il est encore là même s’il est difficile de le mettre au premier plan. La clé ici, c’est le temps. On doit être patient, il est irréaliste de se mettre comme objectif d’avoir la même réalité de couple qu’avant d’avoir des enfants. En se mettant ce genre de pression, on se sent souvent inadéquat.

Il peut arriver qu’on se sente tellement envahi par son nouveau rôle de parent qu’on éprouve de la difficulté à accorder du temps pour son couple et même à avoir du temps pour soi. Dans cette éventualité, je vous invite à consulter une sexologue psychothérapeute. Elle pourra vous aider à vous adapter à cette nouvelle réalité et à mettre en place des stratégies pour aider votre couple.

Si vous avez des questions ou si vous désirez prendre un rendez-vous, je vous invite à cliquer sur la photo si haut.

118 vues0 commentaire
bottom of page